40 ans jumelage Besançon

Neuchâtelois en force en Franche-Comté
Neuchâtelois à Besançon

Autorités en tête, pas moins de 115 Neuchâtelois et Neuchâteloises ont fait le déplacement de Besançon samedi pour célébrer officiellement les 40 ans de jumelage entre Neuchâtel et la capitale de la Franche-Comté. C’est en effet en 1975 que les deux cités de par et d’autre du Jura signaient un pacte de jumelage et d’amitié. Afin de marquer d’une pierre précieuse ces noces d’émeraude, le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, ses adjoints et de nombreux Bisontins attendaient la délégation de la Ville pour cette cérémonie « retour ». Neuchâtel avait accueilli Besançon le 30 mai dernier.

Partis à l’aurore, les 115 Neuchâtelois emmenés par le président de la Ville Thomas Facchinetti et la présidente du Conseil général Amélie Blohm Gueissaz remplissaient trois cars qui sont arrivés sur le coup de 9h à Besançon. Attendue par le maire et ses adjoints, la délégation a embarqué sur un bateau pour une croisière sur la boucle du Doubs qui enserre Besançon. Après passage de deux écluses et traversée d’un tunnel, les Neuchâtelois ont retrouvé la terre ferme et, emmenés par un groupe de musique klezmer, ils ont rejoint à pied le Palais Granvelle, au centre-ville, dans la cour duquel s’est tenue la cérémonie officielle en présence, notamment, d’une dame âgée, membre du conseil des sages de Besançon, déjà présente en 1975 lors de la signature du pacte de jumelage.

Après que le maire de Besançon eut annoncé lors de son allocution la gratuité pour les Neuchâtelois dans tous les musées de la ville et que le président du Conseil communal Thomas Facchinetti eut insisté sur la nature gémellaire de la relation qui relie Neuchâtel à Besançon ainsi que sur l’amitié unissant les populations de deux cités finalement très proches l’une de l’autre, la délégation neuchâteloise a retrouvé sur la place Granvelle la délégation bisontine venue en mai à Neuchâtel pour le festin de midi (composé notamment de rôtis de porc cuits à la broche sur la place). L’après-midi fut consacrée à différentes visites guidées (citadelle de Vauban, Musée du temps, Maison de Victor Hugo, centre-ville et ses cours intérieures). Après un peu de temps libre et un dernier verre offert par le maire, ce sont 115 Neuchâtelois enchantés et persuadés de l’utilité du rapprochement et de l’amitié entre les peuples qui ont repris le chemin de Neuchâtel.

De nombreux événements ont déjà marqué depuis le début de l’année le 40ème anniversaire du jumelage entre Neuchâtel et Besançon : courses d’école d’élèves de 7ème et 8ème Harmos dans la capitale de Franche-Comté (septembre), participation de la Ville, en tant qu’invitée d’honneur, aux Instants gourmands (27 au 30 août), présence de plusieurs entreprises bisontines lors de la réception par la Ville des acteurs économiques de Neuchâtel (19 août), concert d’Olivia Pedroli à Besançon en juillet et de Cotton Claw à Festineuch en juin, rencontre sur le lac entre les conseils des jeunes de Neuchâtel et de Besançon, participation de footballeurs de Xamax à un tournoi de juniors bisontins (mai), échanges littéraires autour de Victor Hugo (né à Besançon), échanges entre professeurs d’histoire des lycées, etc.

Et plusieurs événements sont encore à venir d’ici la fin de l’année. Ainsi le jeune groupe neuchâtelois de rock « Disponible 2 » donnera un concert le 15 octobre prochain dans la salle de musiques actuelles de la Rodia à Besançon. La capitale de Franche-Comté sera par ailleurs l’invitée d’honneur du Salon Expo du Port et y tiendra un stand du 23 octobre au 1er novembre.

Neuchâtel et Besançon partagent une histoire commune depuis plus d’un millénaire. Au cours du siècle passé, les deux capitales ont noué de solides relations dans les domaines économique et universitaire notamment. En 1975, fortes de liens de plus en plus étroits, les Autorités de Neuchâtel et de Besançon ont souhaité jumeler leurs cités. Les cérémonies eurent lieu le 31 mai à Besançon et le 27 septembre à Neuchâtel. Il y a donc quatre décennies que ces villes amies coopèrent dans les domaines économique, académique, culturel, de la jeunesse, de la coopération au développement et du tourisme.

Samedi 30 mai 2015 - Bienvenue aux Bisontins !

Samedi 30 mai 2015, la Ville de Neuchâtel commémore 40 ans de jumelage avec Besançon. Une centaine de Bisontins seront accueillis par les Autorités pour une journée conviviale avec visite de la ville, balade sur le lac et torrée urbaine. La partie officielle se déroulera à 11h30 au Temple du Bas en présence du Conseil communal qui convie la population à venir faire la fête à Besançon.

Les habitants de la ville sont bien évidemment invités à s’associer à cette journée officielle. Ils sont attendus dès 10h au Temple du Bas pour un concert de la jeune soprano argentine Maria Lilia Portorrico, boursière de la Ville de Neuchâtel, qui chantera quelques airs d’opéras célèbres.

Ce concert lyrique sera suivi dès 11h30 de la partie officielle durant laquelle l’archiviste communal, Olivier Girardbille, le président du Parlement des jeunes, Timothée Pages, le président du Conseil général, Dimitri Paratte, la présidente du Conseil communal, Christine Gaillard, et le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret prendront tour à tour la parole. A l’issue de cette cérémonie, la population aura l’occasion de partager l’apéritif avec la délégation bisontine tandis que le Showband des Armourins se chargera de mettre de l’ambiance.

Neuchâtel et Besançon partagent une histoire commune depuis plus d’un millénaire. Au cours du siècle passé, les deux capitales ont noué de solides relations dans les domaines économique et universitaire notamment. En 1975, fortes de liens de plus en plus étroits, les Autorités de Neuchâtel et de Besançon ont souhaité jumeler leurs cités. Les cérémonies eurent lieu le 31 mai à Besançon et le 27 septembre à Neuchâtel. Il y a donc quatre décennies que ces villes amies coopèrent dans les domaines économique, académique, culturel, de la jeunesse, de la coopération au développement et du tourisme.

La cérémonie officielle « retour » se déroulera le samedi 3 octobre prochain. Ce sera alors au tour des Autorités de Besançon d’accueillir la population neuchâteloise pour une journée qui s’annonce d’ores et déjà des plus intéressantes. Une date à réserver absolument !

Neuchâtel, le 26 mai 2015                Chancellerie de la Ville de Neuchâtel

Noces d'émeraude pour Neuchâtel et Besançon
La place du Huit Septembre, au coeur de Besançon (photo: sp)

La place du Huit Septembre, au coeur de Besançon (photo: sp)

Les villes de Neuchâtel et de Besançon fêtent cette année les 40 ans de leur jumelage. Cet anniversaire sera marqué par de nombreuses manifestations organisées aussi bien à Neuchâtel que dans la capitale franc-comtoise entre avril et novembre prochains. Avec, en points d’orgue, deux journées officielles. Neuchâtel recevra les Bisontins le samedi 30 mai et Besançon en fera de même le 3 octobre.

Les villes de Neuchâtel et de Besançon partagent une histoire similaire et possèdent de nombreux points communs. En 1011, date de la première mention écrite de Neuchâtel, les deux villes font partie du royaume de Bourgogne. De sa création à la Réforme, la ville de Neuchâtel dépend du diocèse de Lausanne, lui-même subordonné à l’archevêché de Besançon. La charte de franchises obtenue en 1214 par les bourgeois de Neuchâtel fut établie sur le modèle de celle octroyée en 1177 à Besançon par l’empereur Frédéric Barberousse. Par ailleurs, les Neuchâtelois se sont inspirés du droit coutumier bisontin dans les domaines judiciaire et religieux. Plus récemment, soit au cours du siècle passé, les deux capitales situées de part et d’autre du Jura ont noué d’étroites relations dans les domaines économique – horloger notamment – et universitaire.

Fortes de ces étroites et multiples relations, les Autorités de Neuchâtel et de Besançon ont décidé de jumeler leurs cités. Le 21 mars 1975, le Conseil général de la capitale du canton de Neuchâtel acceptait le principe de ce jumelage. Les cérémonies proprement dites eurent lieu le 31 mai 1975 à Besançon et le 27 septembre à Neuchâtel. Il y a donc 40 ans cette année que les deux villes entretiennent des liens dans les domaines économique, académique, culturel, de la jeunesse, de la coopération au développement et du tourisme. Et ces relations vont encore se renforcer au vu des nombreuses manifestations prévues tout au long de l’année pour marquer cet anniversaire.

Ces 40 ans d’échanges réguliers seront célébrés à Neuchâtel le 30 mai prochain. Les invités et les Autorités accueilleront ce jour-là les Bisontins. Avant la cérémonie officielle au Temple du Bas – à 11 h 30, ouverte à tous – les participants français pourront visiter la ville et ses musées ou écouter un bref concert - également ouvert au public - au Temple du Bas. A l’issue de la partie protocolaire, un vin d’honneur sera servi à la population. Puis une torrée « urbaine » avec saucissons neuchâtelois sera offerte aux hôtes de la Ville qui pourront terminer la journée par une croisière sur le lac. Une autre journée officielle aura lieu le 3 octobre 2015 à Besançon selon un programme encore à affiner. Tous les Neuchâtelois pourront y participer sur inscription et dans la mesure des places disponibles.

Le programme, qui a commencé début mars par l’invitation d’une délégation bisontine au Festin neuchâtelois, se poursuivra jusqu'au mois de novembre par des manifestations sportives, culturelles, économiques, académiques et destinées à la jeunesse.

Concrétiser le pacte de jumelage de 1975

Ce vaste programme qui fera l’objet de communiqués spécifiques le moment venu, a pour but de traduire dans les faits l’essentiel du serment de jumelage signé il y a 40 ans et qui peut se résumer ainsi : « Encourager, favoriser et resserrer par tous les moyens les liens et les contacts entre les habitants des deux villes (…) pour permettre à nos concitoyens de se mieux connaître et de s’estimer encore davantage, favorisant ainsi une fraternité humaine par-dessus les frontières, dans le respect des coutumes, des libertés, des cités et des hommes ».  

 

Document PDF Document [124.74Ko]

Vivre la ville!

N° 26 | 2017 | 13.09.2017

Accéder aux archives