Archéologie

A côté de Neuchâtel, le Parc de la Découverte est installé sur le lieu des fouilles de Champréveyres, qui ont mis en évidence les vestiges de trois civilisations : l’âge du Bronze final (vers l’an mil avant notre ère), le néolithique (village de la civilisation de Cortaillod, fondé en 3'810 avant Jésus-Christ) et le Magdalénien (un campement de chasseurs magdaléniens de 13'000 ans environ avant notre ère).

Ce passé s’inscrit dans le paysage.

Un chaland gallo-romain de vingt mètres, un tronçon de pont celtique découvert le long du lit de la Thielle, une maison de l’âge du Bronze aux parois de clayonnage et toit de chaume, un tumulus, monticule funéraire préhistorique, les pilotis du village néolithique de Champréveyres plantés sur le lieu de leur découverte : toutes ces curiosités témoignent de la richesse archéologique de la région. Un sol préhistorique original du second campement magdalénien connu sur les rives neuchâteloises complète ce panorama préhistorique.

La nature préhistorique est aussi représentée dans ce Parc : toundra, forêts de résineux et de feuillus évoquent les paysages successifs du pays. L’étang piscicole, maintenu à l’altitude des trois lacs subjurassiens, rappelle que l’eau montait bien plus haut avant que n’intervienne la correction des eaux du siècle dernier.

C’est dans ce paysage magique de 3 ha que "Le Latenium", musée cantonal d’archéologie a ouvert ses portes pour l’Expo.02. Son nom fait référence à l’époque de La Tène.

Quelque 2'500 objets ont été trouvés dans le lit de la Thielle, à La Tène, près de Neuchâtel. Des épées, des pointes de lances ou de sagaies, des boucliers, des crochets de ceinture, des rasoirs, des couteaux, des lingots de fer, deux statères et sept quarts de statère en or. Un butin extraordinaire !

Ces deux statères et sept quarts de statère en or représentent une tête d’Apollon et un attelage à deux chevaux conduits par un cocher. Ils imitent les " Philippes " de Macédoine (du nom du Roi) frappés dans la région : un coin analogue a été retrouvé à Avenches. Ces pièces de monnaie témoignent d’une vocation économique précoce.

Le site de La Tène devait servir de refuge, de poste militaire ou frontière, de sanctuaire ou de comptoir commercial. Il a donné son nom à une période archéologique qui va des années 450 avant Jésus-Christ au tout début de notre ère. Grâce à ce site, on peut affirmer que la région de Neuchâtel commerce depuis deux mille ans !

Le nouveau musée cantonal d'archéologie, implanté dans un site exceptionnel sur le rivage d'Hauterive, porte d'ailleurs le nom de Laténium. Son succès permet de faire rayonner loin à la ronde le nom de ce site exceptionnel.

Vivre la ville!

N° 26 | 2017 | 13.09.2017

Accéder aux archives