Château

Château de NeuchâtelEntre lac et Seyon, un promontoire rocheux. Le lac, voie navigable et commerciale, le Seyon, qui débouche du Val-de-Ruz et de l’Evêché de Bâle. Pareil relief appelait un château ! Erigé à la fin du Xe siècle, il a fait naître la ville à ses pieds et il lui a donné son nom.

Novum Castellum puis Novum Castrum dès le XIIe siècle, Neocomum en grec savant au XVIe, en langue vulgaire Nuefchastel, Neufchastel, Neufchatel, et très progressivement, dès le milieu du XVIIIe Neuchâtel.

En allemand, Nienburg a évolué vers Nuvenburch, Nuewenburg puis Neuenburg (depuis 1725).

Roi de Bourgogne, Rodolphe III fait don de "Novum Castellum" à sa femme en 1011. A cette occasion il fait établir un acte sur parchemin où l'on trouve cité pour la première fois le nom de la ville.

Siège du pouvoir, le château héberge des seigneurs, parfois leur mère, leur veuve, ou leur fille, dont certaines furent de véritables femmes d’Etat (la Comtesse Isabelle défend les libertés de Neuchâtel, à la fin du XIVe siècle, Marie de Bourbon réunit le Comté de Neuchâtel et la Seigneurie de Valangin à la fin du XVIe siècle).

Neuchâtel sera sous influence rhénane, puis bourguignonne et enfin française pendant plusieurs siècles, avant de passer aux mains des rois de Prusse dès 1707.

Depuis le 12 septembre 1814, Neuchâtel est Canton suisse. Mais le nouveau canton demeure simultanément Principauté des Rois de Prusse. Cette situation ambiguë crée des tensions internes très passionnées.

Le 1er mars 1848, les Républicains neuchâtelois, partis du Locle, de La Chaux-de-Fonds, du Val-de-Travers et de la Béroche sous les ordres de Fritz Courvoisier, conquièrent le château et y installent un gouvernement provisoire, présidé par Alexis-Marie Piaget. Neuchâtel devient République et du même coup un canton suisse à part entière.

Le château est resté lié au pouvoir. Les cinq Conseillers d’Etat - l’Exécutif cantonal - y travaillent et les 115 Députés du Grand Conseil - le Législatif cantonal - s’y réunissent. La justice cantonale - Cour civile et Cour d’assises - y tient ses audiences, voisinant avec de nombreux services de l’administration cantonale.

Du 1er avril au 30 septembre, vous pouvez visiter le château, gratuitement.

Départ de la visite guidée à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h et 16h du mardi au vendredi, à 14h, 15h et 16h du samedi au dimanche ainsi que les jours fériés.

Possibilité de faire des visites privées pour des groupes allant jusqu'à 25 personnes et ce pour 70.-. Si le groupe est plus nombreux, la visite se fera avec deux guides et donc le prix est de 140.-

Rendez-vous sous le porche.

Vivre la ville!

N° 34 | 2017 | 15.11.2017

Accéder aux archives