Soirée de soutien à la culture et à la langue grecques

Antigone, pour ne pas enterrer le grec

Alors que le grec pourrait disparaître de l'enseignement de l'Université, le Groupe de Théâtre Antique, en collaboration avec le Théâtre du Passage, organise lundi une soirée de soutien à la culture grecque. Au menu: cuisine et musique grecques, interventions de plusieurs personnalités et, comme plat de résistance, une représentation d’Antigone, de Sophocle, mise en scène par Lorenzo Malaguerra. Entrée libre.

En décembre, le Rectorat annonçait son intention de supprimer la chaire de grec de l’Université de Neuchâtel et recevait l’aval du Conseil de l’Université. Les hellénistes devraient-ils déserter Neuchâtel? Ce n’est pas l’avis du Groupe de Théâtre Antique de l’Université qui, à l’initiative des membres de l’Institut des sciences de l’Antiquité, propose une soirée au Passage pour rappeler les enjeux primordiaux de l’enseignement de cette langue et de la tradition millénaire qui s'y rattache.

Pourquoi placer cette soirée autour d’Antigone ? Parce qu’une représentation théâtrale reste le meilleur moyen de montrer les liens vivants que nous entretenons avec l’Antiquité, à Neuchâtel comme ailleurs. Or, si la chaire de grec est supprimée, le Groupe de Théâtre Antique devra mettre un terme à ses productions qui se fondent sur une approche philologique sérieuse.

Jouées à Neuchâtel, en Suisse et à l'étranger, les tragédies et comédies montées par ce Groupe ont toujours attiré un public nombreux et jeune. Quant à la version d’Antigone mise en scène par Lorenzo Malaguerra, elle a remporté un grand succès public et critique.

A l’origine du théâtre

Sollicité par le GTA, le Passage a accepté de mettre gratuitement son infrastructure à disposition pour ce spectacle créé cet automne à Genève. Une façon pour le Théâtre régional de souligner son attachement à la culture grecque et d’insister sur l’importance de la tragédie grecque dans l’histoire du théâtre, dont elle est l’origine et dont elle reste un indispensable pilier.


Programme

  •  Dès 18h30, moussaka au restaurant du théâtre, Chez Max & Meuron, (16 francs, réservation recommandée), musique grecque.

  •  A 20h, interventions de Denis Knoepfler, titulaire de la chaire d’archéologie classique et d’histoire ancienne à l’Université de Neuchâtel et enseignant au Collège de France, Georges Haldas (sous réserve), écrivain, Matteo Capponi, assistant de grec et responsable du GTA, et Robert Bouvier, directeur du Théâtre du Passage.

  •  A 20h30, Antigone, de Sophocle (grande salle, entrée libre)

  •  A 22h15, musique grecque avec le duo Lyriko (chant, bouzouki et guitare). 


  • Vivre la ville!

    N° 38 | 2017 | 13.12.2017

    Accéder aux archives