Retour

Olivier ARNI

Olivier ArniVice-président 

  • Urbanisme
  • Economie
  • Environnement
infos
né en 1969
Socialiste

Conseiller communal, élu
le 30 mars 2009 et entré en
fonctions le 6 juillet 2009 

Vice-président du Conseil communal pour l'année administrative 2012-2013 et 2017-2018

Dès le 6 juillet 2009, responsable des Sections de l'Urbanisme, de l'Economie et de l'Environnement.

La Section de l'Urbanisme a notamment comme attributions:

  1. l'entretien, la transformation et la restauration des édifices publics
  2. l'entretien, la transformation et la gérance des bâtiments locatifs appartenant à la Ville ainsi qu'à des tiers
  3. la mise à disposition, sauf décision contraire du Conseil communal, de ses services au profit de la section responsable de l'étude et de la réalisation d'une construction nouvelle ou d'une transformation de bâtiments publics; dans ce cas, la direction bénéficiant du concours de la section de l'urbanisme reste seule responsable du dossier
  4. l'office régional du logement
  5. l'application de la législation sur les constructions, en particulier du règlement des constructions
  6. l'inspection des chantiers sur le plan de la sécurité
  7. la préparation et l'application de la législation sur l'aménagement du territoire, en particulier des plans d'aménagement directeurs et de quartiers
  8. la planification et la coordination de certaines études, des réalisations techniques et des investissements des diverses sections de l'administration communale pour les projets qui concernent le domaine bâti ou non bâti
  9. l'établissement de préavis lors de l'élaboration d'un projet qui modifie le domaine bâti ou non bâti, dans sa structure, son aspect ou sa fonction
  10. la gestion énergétique des bâtiments de la Ville et l'application de la loi cantonale sur l'énergie
  11. le conseil en matière d'énergie

La Section de l'Economie a notamment comme attributions:

  1. de veiller au maint§1ien et au développement de l'activité économique de la ville
  2. d'intervenir pour conserver et créer des emplois en collaborant, le cas échéant, avec les services de l'Etat, les communes de la région ou les milieux intéressés
  3. d'oeuvrer dans le cadre prévu par les dispositions légales cantonales en matière de promotion économique
  4. d'assister les entreprises nouvelles dans le domaine industriel, commercial ou tertiaire, notamment en matière d'intégration, étant entendu que ses interventions sont destinées à favoriser l'initiative privée.

La Section de l'Environnement a notamment comme attributions:

  1. l’établissement, dans le cadre du développement durable, des concepts de gestion pour le patrimoine forestier et naturel en accord avec la législation et la politique en la matière, en particulier la commission forestière du 1er arrondissement et la commission nature et paysage de la Ville
  2. l’élaboration des plans de gestion et leur application pour les massifs forestiers de la Ville en tenant compte des fonctions protectrice, économique, sociale et du maintien de la biodiversité
  3. la réalisation de l’ensemble des travaux forestiers et d’entretien ainsi que l’information aux autorités et au public sur les actualités
  4. la confection des fiches de gestion pour les ZP2 et les OP selon le règlement d’aménagement ainsi que la direction des travaux d’entretien à effectuer
  5. l'administration et la gestion des forêts, le martelage et la reconnaissance des coupes de bois, les marchés avec les entrepreneurs et les bûcherons, la surveillance des travaux et la vente des divers produits forestiers.
  6. l'administration et la gestion des domaines agricoles et des carrières, l'entretien des bâtiments de ferme et leurs dépendances, ainsi que des autres bâtiments soumis à son administration
  7. les tâches qui sont du ressort des communes en matière agricole et viticole
  8. la culture des vignes et la gestion des caves appartenant à la Ville
  9. l'administration et la gestion des immeubles non bâtis et des droits fonciers de la commune ainsi que des institutions qui en dépendent
  10. la conclusion de toutes les opérations immobilières de la commune et la participation aux négociations préparatoires
  11. investir dans la conservation du capital naturel restant (réserves en eaux souterraines, sols, habitats d’espèces rares
  12. favoriser la croissance du capital naturel en réduisant notre niveau d’exploitation actuel, par exemple vis-à-vis des énergies non renouvelables
  13. soulager les réserves en capital naturel en en constituant de nouvelles (par exemple sous forme de parcs récréatifs communaux, pour alléger la pression sur des forêts naturelles)
  14. accroître le rendement final des produits (bâtiments énergétiquement rationnels, transports urbains respectueux de l’environnement).

Vivre la ville!

N° 26 | 2017 | 13.09.2017

Accéder aux archives