Détail

Forêts tropicales, pour qui sonne le glas?

À l’heure où la mobilisation pour lutter contre le dérèglement climatique bat son plein, les forêts tropicales se meurent et disparaissent. Et si la société était en train de se tromper de cible? Le dérèglement du climat est l’un des effets d’une cause plus profonde; celle de la destruction de la fine pellicule de vie qui nous englobe. Afin d’expliquer cette situation complexe, le Jardin botanique de Neuchâtel propose une exposition lucide et ludique sur les forêts tropicales, du 14 avril au 3 novembre. En parallèle, les visiteurs découvriront des reproductions de magnifiques dessins du botaniste français Francis Hallé.

Le Jardin botanique montre par ailleurs l’exemple en installant en première mondiale, avec l’aide de l’association compáz, des panneaux solaires à affiches interchangeables, pour la production d’énergie dans les serres.

En parcourant l’exposition principale, les visiteurs découvriront en parallèle une autre exposition intitulée Francis Hallé. Botanique tropicale. Architecture et biologie, composée de 15 carnets géants de quatre pages présentant les dessins du botaniste français Francis Hallé, spécialiste de la flore et de l’architecture des arbres tropicaux. Rendu célèbre pour son radeau des cimes, l’homme de terrain sillonne les tropiques depuis plus de 50 ans avec un carnet de croquis à la main. Son oeuvre est constitué de plus de 22’000 dessins ! Ces installations ont été créées par Museo Expositions, éditeur des livres de dessins du botaniste.

Un pavillon en bois svec des peluches de singes donnant quelques informations sur la destruction des habitats.