Détail

La Maison de la sécurité prend forme sur le Littoral neuchâtelois

Les missions de défense incendie et de protection de la population se réorganisent dans le bas du canton : constitué ce printemps, le nouveau Syndicat intercommunal de sécurité civile du Littoral neuchâtelois (SSCL), regroupera sous une organisation et un commandement uniques la défense incendie, la protection civile et l’organe de conduite régional de 16 communes, posant les bases d’une future Maison de la sécurité. Une convention de prestations a été passée avec la Ville de Neuchâtel, qui assure depuis le 1er janvier 2019 la conduite opérationnelle des secours et la gestion administrative du syndicat.

la création du SSCL est l’aboutissement d’un long processus mené de concert par 16 communes du Littoral : Boudry, Corcelles-Cormondrèche, Cornaux, Cortaillod, Cressier, Enges, Hauterive, La Grande Béroche, La Tène, Le Landeron, Lignières, Milvignes, Neuchâtel, Peseux, Rochefort et Saint-Blaise. Celles-ci ont décidé en 2018 de confier à un syndicat unique non seulement la défense incendie, comme c’était déjà le cas depuis 2015, mais aussi la protection civile (PCi) et l’organe de conduite régional (OCRg). Pour la PCi, le Canton exigeait en effet des communes neuchâteloises qu’elles s’organisent en quatre régions au 1er janvier 2019, alors que la région Littoral devait constituer un OCRg depuis 2014 déjà.

La conduite administrative et opérationnelle des secours est assurée par la Ville de Neuchâtel et son Service communal de la sécurité, dans le cadre d’une convention de prestations. Le SSCL s’engagera à hauteur de 6,8 millions de francs par an au maximum, selon un plan financier pluriannuel établi par les parties à la convention.