Détail

Rapport sur l'initiative H+H: mise en oeuvre ambitieuse et risquée

Un dispositif hospitalier adapté aux besoins de la population pour les décennies à venir doit reposer sur un modèle garantissant sa viabilité, sa cohérence et son adaptabilité pour le bien des patient-e-s: telle est la position du Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, en réaction à la publication du rapport du Conseil d’Etat sur les modalités de mise en oeuvre de l’initiative H+H. Le Conseil communal reste ainsi circonspect quant à l’adéquation de la structure proposée aux progrès de la médecine, aux ressources à disposition, tant humaines que financières, aux intérêts des patients ainsi qu’au contexte concurrentiel et réglementaire actuel et à venir qui donne, notamment, la possibilité de choisir librement son hôpital.

Paradoxalement, alors qu’il y a urgence à réformer notre système hospitalier cantonal, le calendrier très court – 4 ans – et l’engagement financier et humain à déployer pour la mise en oeuvre des trois sociétés anonymes (SA) prévues pour l’exploitation des hôpitaux publics neuchâtelois constituent un risque à ne pas sous-estimer. Tandis que le climat général de ces derniers mois s’envenime à nouveau, les différentes étapes du processus de création de ces trois SA et la liquidation d’HNE devront impérativement s’opérer dans la sérénité et le respect mutuel. Cela sera d’autant plus fondamental pour la phase de répartition des missions, déterminante pour la viabilité du futur dispositif mais à l’origine des clivages ambiants.

Le communiqué peut être téléchargé intégralement ci-dessous.

Une salle d'urgences de l'Hôpital neuchâtelois