Détail

Un budget équilibré qui tient le choc face à la crise économique et au Covid-19

Pour le tout premier budget de son histoire, qui sera soumis au Conseil général le 21 décembre, la commune fusionnée de Neuchâtel présente un excédent de recettes de 26'900 francs. Un résultat équilibré malgré le lourd impact économique de la pandémie de Covid-19 et l’alignement du coefficient fiscal de Corcelles-Cormondrèche, Peseux et Valangin sur le taux de la ville de Neuchâtel, compensé par la liquidation d’un excédent de réserves. La nouvelle commune de Neuchâtel part donc d’un bon pied malgré un contexte tendu. Elle affiche sa volonté de se projeter dans l’avenir, avec 83 millions de francs investis en 2021 dans les 4 anciennes communes, qui doivent servir autant à relancer l’économie locale qu’à garantir le bien-être des générations futures.

Les importantes charges d’exploitation qui découlent de la création de la nouvelle commune, en attendant de probables économies d’échelle, la très importante diminution des recettes fiscales imputable notamment à la crise économique et au Covid-19 (-23,4 millions) ainsi que la baisse du coefficient fiscal de 72 à 65 points dans les trois communes (-2,5 millions) impactent défavorablement l’équilibre du compte d’exploitation. L’assise financière solide de la capitale cantonale, par son niveau de fortune et ses réserves, permet de libérer des revenus extraordinaires par la liquidation de l’excédent de la réserve de réévaluation du patrimoine administratif et par le prélèvement dans la réserve conjoncturelle pour un total de près de 47 millions.

En tout, ce ne sont pas moins de 83 millions de francs qui seront investis sur l’ensemble du nouveau territoire communal. Plusieurs grands chantiers attendent la nouvelle commune en ce début de législature : le cheminement piétonnier reliant la gare de Corcelles-Peseux au village de Cormondrèche, le premier secteur des Jeunes-Rives, le concours d’architecture du collège latin, la traversée de Peseux, le pavage et dallage du bourg de Valangin et de sa collégiale, ou encore la réalisation du Pôle muséal à Serrières.

Une vue aérienne du territoire de la nouvelle commune, avec le lac au fond