Grands projets

Grands projets et réalisations

Ville ouverte sur le monde, dotée d’un patrimoine architectural exceptionnel, Neuchâtel ne ménage pas ses efforts pour se rendre encore plus belle et attractive, en renforçant la cohésion entre le centre-ville et le lac, en augmentant l’offre en logements, et de façon générale en améliorant la mobilité et l’aménagement urbain avec la participation active d’une large part de la population. Voici quelques projets et accomplissements phare de la dernière législature et de la législature actuelle.

Jeunes-Rives

Un parc solaire urbain de plus de cinq hectares, une plage avec douches et vestiaires, un restaurant doté d'une vue imprenable sur le lac et les Alpes, une grande place de jeux pour les enfants, des sentiers: le réaménagement des Jeunes-Rives, issu d'un d’un concours international et mis en consultation lors d’un vaste processus participatif, doit faire de ce site emblématique, un lieu de détente et de rencontre incontournable, en accordant une importance particulière à la possibilité d'y accueillir des manifestations culturelles ou sportives. Les Jeunes-Rives pourraient par ailleurs devenir une vitrine des nouvelles technologies solaires développées à Neuchâtel. (images ci-contre et du haut de la page: frundgallina, auteur du projet, et meyer dudesek, visualisations)

Le Conseil général a accepté en juin 2016 un crédit d'étude pour la phase de projet de réaménagement des Jeunes-Rives. Il s'agit désormais d'élaborer dans le détail le projet définitif, dont le coût total, y compris des partenariats publics-privés notamment pour le restaurant, est estimé à 27 millions de francs. Une demande de crédit de réalisation devrait être soumise en 2019, avec un premier coup de pioche en automne 2020. Pour en savoir plus sur la démarche participative ayant conduit au projet, cliquez ici

Pour en savoir plus sur le projet des Jeunes-Rives, cliquez ici

Une image de synthèse du projet des Jeunes-Rives.

Ensemble Gouttes d'Or

Réalisation d'un lotissement d'habitation de qualité, création d'un quartier mixte destiné tant aux familles qu'aux personnes âgées et aux étudiants, réalisation d'un parc Nature en ville, renforcement des activités économiques et de la mobilité douce: le projet Ensemble Gouttes d'Or, à Monruz, est novateur et ambitieux. Exemplaire, il s'ancre dans une vision de quartier durable où les notions telles que qualité de vie et environnement, bien-être et convivialité, mixité sociale et intergénérationnelle sont indissociables et doivent permettre de mettre en pratique une urbanisation de qualité à l'intérieur du milieu bâti.

Le projet Ensemble Gouttes d'Or prévoit la réalisation d'un parc "Nature en ville", avec comme objectifs de composer une nouvelle entité paysagère à Monruz ouverte à la population. Cet espace permettra d'offrir une zone de découverte et de jeux pour un public de tous âges, de concilier environnement et respect de la biodiversité avec la zone d'habitation et de recourir à la plantation d'essences indigènes variées. Il sera aussi possible d'appliquer un entretien différencié sur le parc pour laisser se développer une végétation spontanée, intéressante du point de vue paysager.

Une vue aérienne de la zone de Monruz concernée par le projet Ensemble Gouttes d'Or

Restauration de la Collégiale

Pour Neuchâtel, c'est un peu le chantier du siècle: 14 ans de travaux (2008-2022) et une enveloppe de 23 millions de francs pour restaurer complètement un édifice qui domine la colline du Château, en compagnie de ce dernier, depuis le 12e siècle. Les travaux, en trois étapes, portent notamment sur la restauration des façades, du cloître, de l’intérieur de l’église, la réfection des terrasses et enceintes, sans oublier la création d’une passerelle pour compléter le chemin de ronde. Par 5 fois, le Conseil général a accordé sa confiance en autorisant une intervention nécessaire sur l'un des monuments les plus emblématiques du patrimoine neuchâtelois.

Le saviez-vous? La collégiale Notre-Dame de Neuchâtel a vu ses premiers travaux de construction débuter en 1190. C'est le premier des seigneurs de Neuchâtel, Ulrich II, qui a fait entreprendre les travaux. Après l'arrivée de la Réforme en pays neuchâtelois, par Guillaume Farel, la collégiale devient protestante: les autels, des tableaux et des statues sont détruits. Entre 1867 et 1870, l'architecte Léo Châtelain est mandaté pour restaurer l'édifice. De nouveaux éléments ont été ajoutés pour lui donner un style néo-gothique.

Retrouvez des informations détaillées sur la Collégiale en cliquant ici. Et ici, un site dédié aux travaux de restauration.

Une vue aérienne de la Collégiale de Neuchâtel.

Jardin Hermann Russ

En mai 2016, un nouveau parc public, le jardin Hermann Russ, a ouvert ses portes au coeur de Serrières. Fruit d’une collaboration très étroite entre habitants, associations et acteurs du quartier et la Ville, ce véritable poumon vert est un espace à vocation pédagogique et de sensibilisation à la biodiversité. Ce projet, grâce auquel un ancien parc privé a été ouvert à toutes et à tous, a concrétisé la volonté des autorités d’offrir à la population des espaces publics de qualité dans les quartiers de Neuchâtel. Un espace de dialogue et de gestion participative a été mis en place pour faire vivre et rayonner au fil des saisons ce merveilleux jardin, avec à la clé une charte des valeurs.

Le saviez-vous? Petit-fils du mythique chocolatier Philippe Suchard, Hermann Russ avait fait construire dans ce jardin, en 1930, une grande volière où des oiseaux en cage étaient invités à redécouvrir leur liberté. Il avait aussi fondé un journal, "Le Petit ami des animaux", édité jusqu’en 2017.

Le jardin Hermann Russ à Serrières, sous le soleil, avec une foule de gens.

Microcity

Réseau d'acteurs de l'infiniment précis, Microcity - Pôle d'innovation - Neuchâtel a été officiellement lancé le 9 juin 2015. Reconnu par la Confédération et membre du Parc suisse d'innovation, Microcity réunit des acteurs académiques, industriels et institutionnels. Il s'est matérialisé dans un premier temps autour du bâtiment inauguré en 2014 dans le quartier de la Maladière, destiné à accueillir les chaires de l'EPFL et l'antenne de Neuchâtel de Neode, le Parc technologie et industriel incubateur de start-ups. La réalisation de Microcity a aussi été l'occasion de revaloriser les espaces publics aux abords du bâtiment et dans le quartier, par la conception de nouveaux espaces conviviaux et sécurisés. Un véritable pôle de l'innovation s'est ainsi constitué autour de ce vaisseau amiral, comprenant notamment les compétences de l'Université, du CPLN, du CSEM, de la FSRM et de la Haute Ecole Arc. A noter que le Cifom, même basé dans les Montagnes, fait également partie du réseau, tout comme la Ville, le Canton et la Chambre du commerce et de l'industrie.

Microcity, ce sont:

- 800 projets de transfert de technologies ou de collaboration avec les milieux économiques

- Près de 7000 étudiants et 6000 apprentis

- Plus de 1000 chercheurs

C'est aussi une vaste zone 30 comprenant les rues de la Maladière, Jaquet-Droz, l’avenue du Mail et l’avenue de Bellevaux, alors qu'une nouvelle zone de rencontre a de plus été aménagée à la rue Marie-de-Nemours.

Le site officiel de Microcity, c'est par ici!

Le pôle d'innovation Microcity, avec l'emblématique bâtiment qui accueille l'EPFL et Neode.

Hôtel de Ville

Une restauration d'exception! C'est ainsi que l'on peut qualifier les travaux qui, durant deux ans, ont permis à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel, construit entre 1784 et 1790, de retrouver une nouvelle jeunesse. La taille imposante de ce bâtiment bâti suivant les plans de Pierre-Adrien Pâris, un architecte de la Cour de Louis XVI, mais aussi sa façade néoclassique à colonnades, son monumental escalier d’honneur et ses dorures, avaient fait à l'époque forte impression sur la population neuchâteloise, qui comptait 4000 habitants. Près de 230 ans plus tard, l’Hôtel de Ville de Neuchâtel est toujours debout et en fonction. Il accueille notamment les autorités exécutives et législatives, et on y célèbre les mariages civils. Ouvert au public, son Péristyle est le lieu de nombreuses expositions et manifestations.

Visiter l'Hôtel de Ville:

Visites possibles sur demande, toute l'année, mais en semaine uniquement et sous réserve des disponibilités des salles. Durée: 1h à 1h30. En français et en allemand. Réservation indispensable auprès de la guide Renate Lenggenhager. Tel. +41 32 721 19 21 (répondeur) ou +41 78 858 00 82. Prix par groupe (max 20 personnes): 70 francs.

En 2015, le Conseil général a donné son feu vert à un crédit 3,36 millions de francs destiné à la restauration, à la rénovation et à l’assainissement partiel de l’Hôtel de Ville, puis à un second destiné à restaurer le grand escalier et à revaloriser certains éléments découverts durant les travaux.

l'Hôtel de Ville de Neuchâtel, magnifiquement restauré.