Grands projets

Grands projets et réalisations

Ville ouverte sur le monde, dotée d’un patrimoine architectural exceptionnel, Neuchâtel ne ménage pas ses efforts pour se rendre encore plus belle et attractive, en renforçant la cohésion entre le centre-ville et le lac, en augmentant l’offre en logements, et de façon générale en améliorant la mobilité et l’aménagement urbain avec la participation active d’une large part de la population. Voici quelques projets et accomplissements phares de la dernière législature et de la législature actuelle. Et sur cette page, retrouvez quelques grands projets menés par des investisseurs privés.

Parc des Jeunes-Rives

Le réaménagement des Jeunes-Rives est le projet phare du programme politique 2018-2021 de la Ville de Neuchâtel. Il prévoit la réalisation d'un parc de 70'000 m2, reliant le lac au coeur de la cité, et proposant une vaste plage urbaine, des établissements publics ouverts toute l'année, une grande place de jeux et des équipements pour les loisirs et les sports, tout en accueillant des événements culturels et autres manifestations. Ce projet, accepté en juin 2020 par le Conseil général, est le fruit d'un long processus, qui a démarré en 2010 avec le concours Europan, remporté par le bureau frundgallina. Près de 20 ans après l'Exposition nationale suisse Expo.02, la magie va renaître!

>>> Dernières informations (mars 2022): En raison de procédures juridiques encore pendantes, le calendrier du projet a dû être revu et les premiers travaux, mis à part la batellerie, ne démarreront pas avant le printemps 2023.

Davantage d'informations sur la page "Parc des Jeunes-Rives".

Le parc des Jeunes-Rives, devisé à 26,6 millions de francs doit être réalisé en deux étapes, la plus grande entre 2021 et 2023, alors que la deuxième - qui concerne essentiellement le parking et l’actuelle place rouge - fera l’objet d’un autre rapport et sera réalisée par la suite, sans jamais que le site ne soit fermé à la belle saison.

 

La future plage des Jeunes-Rives

Rénovation du Temple du bas

Les travaux de réaménagement et d'assainissement du Temple du Bas, acceptés en octobre 2016 par le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, ont démarré à la mi-juillet 2019, pour s'achever début 2021. L'objectif est de renforcer l’attractivité de ce bâtiment emblématique du centre-ville et d’en améliorer l’usage pour ses utilisateurs. Les façades ont été nettoyées, alors qu'à l'intérieur, un gradin rétractable a été installé, les équipements scéniques ont été renouvelés, les espaces intérieurs ont été réorganisés et un assainissement énergétique de la toiture et de la ventilation a été réalisé.

Voir les communiqués publiés à cette occasion:

La construction du Temple du Bas (originellement appelé Temple Neuf) remonte à 1695. Avant son édification, les cultes étaient donnés à la Collégiale et dans une salle de l’ancien hôpital, lieux devenus trop exigus pour accueillir tous les fidèles, à une époque où affluent de nombreux réfugiés huguenots. Si le Temple du Bas constitue un rare exemple d’architecture réformée, son plan suit différentes inspirations, en particulier celle du temple luthérien de Saint-Martin, en France. Dans les années 1970, le bâtiment est transformé en salle de musique, tout en conservant sa fonction de lieu de culte.

Voir l'historique complet.

 

Restauration de la Collégiale

Pour Neuchâtel, c'est un peu le chantier du siècle: 14 ans de travaux (2008-2022) et une enveloppe de 23 millions de francs pour restaurer complètement un édifice qui domine la colline du Château, en compagnie de ce dernier, depuis le 12e siècle. Les travaux ont porté notamment sur la restauration des façades, de l’intérieur de l’église et du cloître. En outre, une salle polyvalente a été créée à l'est du cloître et une passerelle a été installée pour compléter le chemin de ronde autour de la colline du Château. Par 5 fois, le Conseil général a accordé sa confiance en autorisant une intervention nécessaire sur l'un des monuments les plus emblématiques du patrimoine neuchâtelois. Une dernière étape, encore en projet, consistera à restaurer les terrasses et les créneaux qui entourent l'esplanade de la Collégiale. L'inauguration restaurée de la Collégiale a été célébrée en marge du culte de Pâques 2022, qui a fait l'objet d'une diffusion en Eurovision.

Visiter la Collégiale

Des visites guidées de la Collégiale sont organisées le samedi matin. Informations sur cette page du site de Jura Trois Lacs. Réservations en ligne.

Le saviez-vous? La Collégiale Notre-Dame de Neuchâtel a vu ses premiers travaux de construction débuter en 1190. C'est le premier des seigneurs de Neuchâtel, Ulrich II, qui a fait entreprendre les travaux. Après l'arrivée de la Réforme en pays neuchâtelois, par Guillaume Farel, la Collégiale devient protestante: les autels, des tableaux et des statues sont détruits. Entre 1867 et 1870, l'architecte Léo Châtelain est mandaté pour restaurer l'édifice. De nouveaux éléments ont été ajoutés pour lui donner un style néo-gothique.

Retrouvez des informations détaillées sur la Collégiale en cliquant ici. Et ici, un site dédié aux travaux de restauration.

Une vue aérienne de la Collégiale de Neuchâtel.

Ensemble Gouttes d'Or

Réalisation d'un lotissement d'habitation de qualité, création d'un quartier mixte destiné tant aux familles qu'aux personnes âgées et aux étudiants, réalisation d'un parc Nature en ville, renforcement des activités économiques et de la mobilité douce: le projet Ensemble Gouttes d'Or, à Monruz, est novateur et ambitieux. Exemplaire, il s'ancre dans une vision de quartier durable où les notions telles que qualité de vie et environnement, bien-être et convivialité, mixité sociale et intergénérationnelle sont indissociables et doivent permettre de mettre en pratique une urbanisation de qualité à l'intérieur du milieu bâti.

Le projet Ensemble Gouttes d'Or prévoit la réalisation d'un parc "Nature en ville", avec comme objectifs de composer une nouvelle entité paysagère à Monruz ouverte à la population. Cet espace permettra d'offrir une zone de découverte et de jeux pour un public de tous âges, de concilier environnement et respect de la biodiversité avec la zone d'habitation et de recourir à la plantation d'essences indigènes variées. Il sera aussi possible d'appliquer un entretien différencié sur le parc pour laisser se développer une végétation spontanée, intéressante du point de vue paysager.

Une vue aérienne de la zone de Monruz concernée par le projet Ensemble Gouttes d'Or

Hôtel de Ville

Une restauration d'exception! C'est ainsi que l'on peut qualifier les travaux qui, durant deux ans, ont permis à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel, construit entre 1784 et 1790, de retrouver une nouvelle jeunesse. La taille imposante de ce bâtiment bâti suivant les plans de Pierre-Adrien Pâris, un architecte de la Cour de Louis XVI, mais aussi sa façade néoclassique à colonnades, son monumental escalier d’honneur et ses dorures, avaient fait à l'époque forte impression sur la population neuchâteloise, qui comptait 4000 habitants. Près de 230 ans plus tard, l’Hôtel de Ville de Neuchâtel est toujours debout et en fonction. Il accueille notamment les autorités exécutives et législatives, et on y célèbre les mariages civils. Ouvert au public, son Péristyle est le lieu de nombreuses expositions et manifestations.

Visiter l'Hôtel de Ville:

Visites possibles sur demande, toute l'année, mais en semaine uniquement et sous réserve des disponibilités des salles. Durée: 1h à 1h30. En français et en allemand. Réservations indispensables par e-mail à cette adresse. Prix par groupe (max 20 personnes): 70 francs.

En 2015, le Conseil général a donné son feu vert à un crédit 3,36 millions de francs destiné à la restauration, à la rénovation et à l’assainissement partiel de l’Hôtel de Ville, puis à un second destiné à restaurer le grand escalier et à revaloriser certains éléments découverts durant les travaux.

l'Hôtel de Ville de Neuchâtel, magnifiquement restauré.

Microcity

Réseau d'acteurs de l'infiniment précis, Microcity - Pôle d'innovation - Neuchâtel a été officiellement lancé le 9 juin 2015. Reconnu par la Confédération et membre du Parc suisse d'innovation, Microcity réunit des acteurs académiques, industriels et institutionnels. Il s'est matérialisé dans un premier temps autour du bâtiment inauguré en 2014 dans le quartier de la Maladière, destiné à accueillir les chaires de l'EPFL et l'antenne de Neuchâtel de Neode, le Parc technologie et industriel incubateur de start-ups. La réalisation de Microcity a aussi été l'occasion de revaloriser les espaces publics aux abords du bâtiment et dans le quartier, par la conception de nouveaux espaces conviviaux et sécurisés. Un véritable pôle de l'innovation s'est ainsi constitué autour de ce vaisseau amiral, comprenant notamment les compétences de l'Université, du CPLN, du CSEM, de la FSRM et de la Haute Ecole Arc. A noter que le Cifom, même basé dans les Montagnes, fait également partie du réseau, tout comme la Ville, le Canton et la Chambre du commerce et de l'industrie.

Microcity, ce sont:

- 800 projets de transfert de technologies ou de collaboration avec les milieux économiques

- Près de 7000 étudiants et 6000 apprentis

- Plus de 1000 chercheurs

C'est aussi une vaste zone 30 comprenant les rues de la Maladière, Jaquet-Droz, l’avenue du Mail et l’avenue de Bellevaux, alors qu'une nouvelle zone de rencontre a de plus été aménagée à la rue Marie-de-Nemours.

Le site officiel de Microcity, c'est par ici!

Le pôle d'innovation Microcity, avec l'emblématique bâtiment qui accueille l'EPFL et Neode.

Collège des Parcs

Vénérable établissement scolaire – le premier à avoir été construit en dehors du centre-ville de Neuchâtel – le collège des Parcs a fêté ses cent ans d’existence en 2014, et nécessite aujourd’hui une rénovation de grande envergure. C’est pourquoi les élèves des Parcs devront temporairement quitter leur cher collège à partir de la rentrée d'août 2022. Le grand chantier qui prendra place pendant deux ans redonnera tout son lustre à ce bâtiment classé. Un autre chantier mené en parallèle permettra la création de deux salles de sports enterrées sous le préau du collège, et la reconstruction du bâtiment annexe pour en faire un magnifique jardin d’enfants. Contrairement à la rénovation du collège, ces interventions aux abords du collège ont fait l’objet d’un concours d’architecture ouvert à l’international, qui a recueilli 122 projets (voir en cliquant sur le + ci-dessous). C’est le bureau STOA à Neuchâtel qui a décroché le mandat.

Un jury, composé d’architectes représentant la Ville de Neuchâtel, ainsi que d'experts indépendants, a examiné de manière anonyme 122 projets venant en bonne partie de Suisse mais aussi de France, d’Espagne et du Royaume-Uni. La diversité des approches a permis de se faire une idée plus nette de ce que pourrait être le plan idéal pour les salles de sports et le bâtiment annexe. Finalement, ce sont 8 projets qui ont été primés par le jury. Le premier au classement s’appelle « A l’ombre des colonnades », et il a été réalisé par le bureau STOA à Neuchâtel.

Grands projets privés

En plus des projets de construction ou de réhabilitation du patrimoine bâti en mains de la Ville ou réalisés en partenariat étroit avec celle-ci, plusieurs investisseurs privés ont lancé ces dernières années des projets immobiliers d'envergure, avec pour objectif de mettre sur le marché des centaines de logements. Qu'ils soient à terme proposés en PPE, en location, avec encadrement ou pour étudiant-e-s, ils s'inscrivent souvent dans une perspective de mixité sociale ou intergénérationnelle, et de durabilité. Retrouvez sur cette page des projets particulièrement importants ou exemplaires, soit terminés, soit en cours, soit encore en développement.

"Gros projets immobiliers en ville de Neuchâtel":  article du journal de la Chambre immobilière neuchâteloise.

Une vue du projet Bella Vista à Monruz